Top 3 des expositions mode à découvrir cet été à Paris

Paris est résolument la capitale de la mode. Pour preuve, cet été, il est possible de profiter de trois expositions 100 % dédiées à cet univers. Gros plan sur les rétrospectives consacrées à Dalida, Christian Dior et à l’histoire du bijou.

1/ Dalida au Palais Galliera
Star incontestée de la chanson française, Dalida était aussi une icône de la mode. Le Palais Galliera-Musée de la Mode de la Ville de Paris consacre une exposition à la garde-robe de cette chanteuse indémodable. De ses petites robes New Look made by Carven, très années 50, à ses costumes à paillettes confectionnés par Michel Fresnay, c’est toute sa carrière qui est ici représentée ; ainsi que ses tenues portées dans sa vie personnelle. Une exposition mode qui ne se rate sous aucun prétexte !

Exposition « Dalida, une garde-robe de la ville à la scène », du 27 avril au 13 août 2017.
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h.
Fermé le lundi.
Plein tarif : 12 euros / Tarif réduit : 9 euros / Gratuit pour les moins de 18 ans.

loris-azzaro-robe-longue-1976-credit-julien-vidal-exposition-dalida-palais-galliera-hotel-mareuil-paris

Loris Azzaro. Robe longue bustier 1976.

Mousseline de soie brodée de sequins en plastique.
Collection Palais Galliera – © Julien Vidal / Galliera / Roger-Viollet

Palais Galliera – Musée de la Mode de la Ville de Paris
10, avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 56 52 86 00
Métro : Alma-Marceau (ligne 9 – RER C) ou Iéna (ligne 9).

2/ Medusa au musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Plus de 400 pièces de joaillerie sont ici exposées, dont certaines ont été réalisées par les plus grands, de Cartier à Van Cleef & Arpels, de Niki de Saint Phalle à Man Ray, de Karl Fritsch à Louise Bourgeois ou encore, Lucio Fontana. A travers ces bijoux d’exception, créés par des gens célèbres ou inconnus, c’est toute l’histoire du bijou et sa symbolique qui sont dévoilées au grand public.

Exposition « Medusa. Bijoux et tabous », du 19 mai au 5 novembre 2017.
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 22 h.
Plein tarif : 10 euros / Tarif réduit : 7 euros.

collier-serpent-1968-credit-nick-welsh-cartier-collection-exposition-medusa-mam-hotel-mareuil-paris

Collier Serpent, Cartier Paris, commande de 1968
Platine, or blanc et or jaune, 2 473 diamants taille brillant et baguette
pour un poids total de 178,21 carats, eux émeraudes de forme poire (yeux), émail vert, rouge et noir.
Photo : Nick Welsh, Cartier Collection © Cartier

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (MAM)
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
France
Tél : +33 (0)1 53 67 40 00
Métro : Iéna ou Alma-Marceau (ligne 9).

3/ Christian Dior aux Arts décoratifs
Cette importante rétrospective a été pensée afin de célébrer les 70 ans de la création de la Maison Christian Dior. Ce sont plus de 300 robes de haute couture, créées de 1947 à nos jours, qui sont ici dévoilées. Les passionnés de mode pourront aussi découvrir l’histoire de la maison, et notamment les couturiers renommés qui s’y sont succédé, d’Yves Saint Laurent à Raf Simons, jusqu’à tout récemment, Maria Grazia Chiuri.

Exposition « Christian Dior, couturier du rêve », du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018.
Ouvert de 10 h à 19 h, fermé le lundi.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit : 8,50 euros.

exposition-christian-dior-arts-decoratifs-scenographie-credit-adrien-dirand-hotel-mareuil-paris-republique
Christian Dior – Designer of Dreams – Scenography © Adrien Dirand

Les Arts décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 44 55 57 50
Métro : Palais Royal – Musée du Louvre (lignes 1 ou 7), ou Pyramides (lignes 7 ou 14).

 

Top 3 des expositions cinéma à voir cet été à Paris

Cet été, on file découvrir les trois expositions cinéma incontournables de la capitale : « L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes » à la Galerie Cinéma, « Mômes & Cie » à la Cinémathèque française et « Montmartre, décor de cinéma » au musée de Montmartre.

1/ L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes
La galerie Cinéma propose de replonger dans les années d’or du Festival de Cannes, à travers une sélection d’images réalisée par Pierre Lescure, Gilles Jacob et Thierry Frémaux. 24 photographies sont ici dévoilées des plus grandes stars du cinéma, de Warren Beatty à Alain Delon, de Gene Kelly à Romy Schneider. Les clichés exposés sont issus du fonds de l’Ina, qui possède une collection photographique riche de près de 1,2 millions d’images.

Exposition « L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes », du 2 juin au 27 juillet 2017.
Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h.
Gratuit.

ina-jean-claude-pierdet-lacher-oiseaux-alfred-hitchcock-festival-de-cannes-1963-exposition-galerie-cinema-hotel-mareuil-paris
Lâcher d’oiseaux en présence de Tippi Hedren et de Alfred Hitchcock
à l’occasion de la présentation du film « Les oiseaux ».
Festival de Cannes 1963 © INA – photographe : Jean-Claude Pierdet

Galerie Cinéma
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 27 09 22
Métro : Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).

2/ Mômes & Cie
La Cinémathèque française s’intéresse à l’enfance représentée au cinéma. Petits et grands voyagent ainsi de « Peau d’Ane » à « Harry Potter », de « King Kong » à « Kirikou ». L’exposition dévoile plusieurs secrets de fabrication du cinéma, mais aussi les mondes réels ou imaginaires qui sont parcourus par les personnages d’enfants sur grand écran.

Exposition « Mômes & Cie », du 29 mars au 30 juillet 2017.
Ouvert du 8 au 30 juillet 2017 de 10 h à 19 h.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit : 8,50 euros / Moins de 18 ans : 5,50 euros.

kirikou-et-la-sorciere-1998-michel-ocelot-exposition-momes-et-cie-cinematheque-francaise-hotel-mareuil-paris
Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot 1998
© 1998 Les Armateurs / Odec Kid Cartoons / France 3 Cinéma /
Monipoly / Trans Europe Film / Exposure / RTBF / Studio O

La Cinémathèque française
51, rue de Bercy
75012 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 71 19 33 33
Métro : Bercy (lignes 14 et 6).

3/ Montmartre, décor de cinéma
A travers cette rétrospective, ce sont les multiples facettes d’un quartier de Paris qui sont dévoilées, celles de Montmartre. Ce décor naturel a souvent été plébiscité par les plus grands réalisateurs, de Jean-Pierre Jeunet avec « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » en 2001, à Marcel Carné pour « Les enfants du paradis » en 1945 et « Les portes de la nuit » en 1946. Car Montmartre a tout pour être filmé, grâce à son Moulin-Rouge, au Sacré-Cœur, à Pigalle et à la rue Lepic, à la fois quartier du plaisir et du crime. Une exposition qui ravira les passionnés de cinéma.

Exposition « Montmartre, décor de cinéma », du 12 avril 2016 au 14 janvier 2018.
Ouvert tous les jours de 10 h à 19 h d’avril à septembre, et de 10 h à 18 h d’octobre à mars.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit (10-17 ans) : 5,50 euros / Gratuit pour les moins de 10 ans.

boulevard-JP-leaud-et-monique-brienne-1959-DR-credit-orex-films-exposition-montmartre-decor-de-cinema-musee-montmartre-hotel-mareuil-paris
Boulevard
Julien Duvivier, 1959
Photographie en noir et blanc
Jean-Pierre Léaud et Monique Brienne
Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
DR. © Orex Films

Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 49 25 89 39
Métro : Lamarck-Caulaincourt (ligne 12).

 

L’Urban Art Fair est de retour en 2017 au Carreau du Temple !

Le Carreau du Temple accueille dès demain l’édition 2017 de l’Urban Art Fair. Cette foire internationale d’art urbain et contemporain revient pour sa 2e édition à deux pas de l’Hôtel Mareuil.

affiche-urban-art-fair-edition-2017-credit-renk-pdp-hotel-mareuil-paris-republique

© Renk / PDP

Un événement international
Outre la présence des plus remarquables galeries internationales d’art urbain et contemporain, l’Urban Art Fair présente une multitude de petites expositions, de projections de films et d’activités, ainsi que des remises de prix. Entièrement dédiée à la culture urbaine, aux arts underground et au street art, cette foire est tout public. Cette deuxième édition propose à tous ses visiteurs de suivre un parcours inédit hors les murs, c’est-à-dire dans le prestigieux Espace Commines, situé dans le 3e arrondissement de Paris. Cet événement est l’occasion pour ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’art, et à l’art contemporain en particulier, de s’initier au street ou urban art, deux mouvements qui sont de plus en plus reconnus. Ainsi, l’on notera la présence de la galerie Avenue des Arts venue de Hong Kong, de la galerie londonienne Art In The Game, qui exposera l’artiste Banksy notamment, ou encore de la parisienne, la Galerie du Jour Agnès b.

Urban Art Fair, du 20 au 23 avril 2017.
Ouvert le vendredi et le samedi de 11 h à 22 h, le jeudi de 11 h à 20 h et le dimanche de 11 h à 19 h.
Plein tarif : 15 euros / Tarif réduit : 10 euros.

Carreau du Temple
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 83 81 93 30
Métro : Temple (ligne 3) ou Oberkampf (lignes 5 et 9).

 

La mode féminine de 14/18 se dévoile à la Bibliothèque Forney

A l’occasion de sa réouverture, après une année de travaux, la Bibliothèque Forney propose une exposition sur la mode et les femmes dans la société française pendant la Première Guerre mondiale.

Le vestiaire féminin au début du XXe siècle
En exposant des vêtements issus des collections du musée Galliera, des archives Lanvin, de la collection patrimoine de Chanel et du musée de la Grande Guerre de Meaux, la bibliothèque Forney dresse un portrait du vestiaire féminin du début du XXe siècle. Comment la guerre a-t-elle accéléré la « modernisation » du vêtement féminin ? Comment l’industrie du textile innove-t-elle face aux contraintes de la guerre ? Et enfin, comment le travail féminin et la question de l’émancipation de la femme sont-ils perçus à travers le prisme de la mode ? Ce sont autant de questions auxquelles la rétrospective donne une réponse. Car au début du XXe siècle, la silhouette de la femme s’allège, délaissant les cages de crinolines. Les dames de la classe aisée ne se changent plus aussi souvent, le costume-tailleur étant devenu une pièce phare et pratique. Les matières changent, les textiles sont plus souples et lavables. Les formats se modifient avec l’apparition de poches et de jupes amples. En somme, la guerre a semble-t-il libéré les femmes sur le plan vestimentaire. Un événement gratuit qui est à découvrir depuis hier, et ce jusqu’au 17 juin 2017, au cœur du Marais.

modele-resurrection-1919-patrimoine-lanvin-exposition-mode-femmes-14-18-bibliotheque-forney-hotel-mareuil-paris-republique
Modèle Résurrection, 1919 © Patrimoine Lanvin

Exposition « Mode et femmes 14/18 », du 28 février au 17 juin 2017.
Ouvert du mardi au samedi de 13 h à 19 h.
Fermé le 25 mai 2017.
Entrée libre.

Bibliothèque Forney
1, rue du Figuier
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 42 78 14 60
Métro : Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7).

 

Parcours de fêtes des 7 familles du Mareuil : La famille Montaigu

7 familles passeront par Le Mareuil au moment des fêtes. Elles vous confient leurs projets dans Paris, à partir de l’hôtel. Suivez-les et préparez votre séjour.

La famille Montaigu

Cette famille est composée du père, de la mère et de leur fils adulte. Au Mareuil, ils dorment dans deux chambres doubles supérieures. Les parents Montaigu aiment les comédies musicales. Leur fils leur en offre pas moins de trois pour les fêtes. Les mots clés de leur séjour : musical, harmonie, spectacle. La famille Montaigu se déplace en métro, taxi, V.T.C. ou à pied. Voici une partie de leur programme.

La mère
Les Montaigu arrivent en début d’après-midi à l’hôtel le 31 décembre. Pour commencer,  ils flânent doucement dans le Marais, visitent la Maison de Victor Hugo, place des Vosges, passent par Notre-Dame pour se mettre dans une atmosphère romanesque comme dans les bonnes histoires.

place-des-vosges-credit-nikada-istockphotos-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-montaigu
© Nikada / IStockphotos

Madame Montaigu est un peu gourmande alors ils passent aussi par la case pâtisserie et découvre Utopie, à 150 m de l’hôtel.

Le soir le fils a réservé le musical  » 42nd Street  » au Châtelet. Pour le réveillon ils iront au Café Zimmer juste à la sortie du théâtre. Un lieu très confortable, un peu rétro, de quoi plaire à Madame. Le retour pourra se faire en métro ou taxi selon l’envie. L’hôtel n’est pas loin.

theatre-du-chatelet-paris-credit-david-pedre-istockphotos-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-montaigu
© David Pedre / IStockphotos

Le père
Le surlendemain, c’est  » Les trois mousquetaires  » qui attendent la famille au Palais des Sports. C’est Monsieur Montaigu qui aime l’univers des films de cape et d’épée !

Le fils
Pour lui, les Montaigu vont aller voir  » Le Rouge et Le Noir  » au Palace, un théâtre assez proche de l’hôtel. De nouveaux talents et une histoire pour tous qui devraient finir de combler les désirs musicaux de la famille en cette période de fêtes.

Parcours de fêtes des 7 familles du Mareuil : La famille Gustave

7 familles passeront par Le Mareuil au moment des fêtes. Elles vous confient leurs projets dans Paris, à partir de l’hôtel. Suivez-les et préparez votre séjour.

La famille Gustave

Cette famille est composée du père, de la mère, et d’une fille de 14 ans. Au Mareuil, ils dorment dans une chambre supérieure et une chambre classique, au même étage. Les Gustave sont des scientifiques. Les mots clés de leur séjour : expérience, découverte, sciences. La famille Gustave a loué des segways pour se déplacer, et espère que la météo clémente sera de la partie. Voici une partie de leur programme.

La famille Gustave est amatrice de découverte. Les Gustave adorent s’amuser en apprenant de nouvelles choses. Ils arrivent à l’hôtel le vendredi 30 décembre en début d’après-midi où les segways les attendent. Une fois leurs chambres visitées, ils se retrouvent vite dans le lobby, afin de partir visiter le canal Saint-Martin et le parc de la Villette jusqu’à la Cité des Sciences et de l’Industrie où ils vont mettre leurs connaissances à jour. Le soir, ils découvrent les inventions culinaires souvent moléculaires effectuées devant leur yeux par le Chef Pierre Sang, 55 rue Oberkampf.

cite-des-sciences-et-de-l-industrie-paris-credit-ostill-istockphotos-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-gustave
© OSTILL / IStockphotos

Le père
Grand fan de monuments, le lendemain matin, il décide d’emmener sa famille voir les coulisses de la tour Eiffel, le 31 décembre. Le trajet en segway traversera le Marais et se fera sur les quais de la rive gauche de la Seine jusqu’à la tour Eiffel. Là-bas l’émerveillement autour du mécanisme de la tour durera 90 minutes !

tour-eiffel-credit-gbarm-istockphotos-parcours-noel-hotel-mareuil-paris-famille-gustave
© Gbarm / IStockphotos

Le midi, ils mangent au Café de l’homme dans le Palais de Chaillot avec vue sur la tour. C’est le choix de la fille Gustave. Sur leur chemin de retour sur la rive droite de la Seine, ils se dirigent vers le Palais de la découverte où plusieurs expositions nouvelles les attendent.

La mère
Elle a choisi d’emmener la famille réveillonner aux Chouettes, un restaurant à l’architecture industrielle tout à fait proche de l’esprit de Gustave Eiffel, avec un menu accessible pour toute la famille pour l’occasion.

Parcours de fêtes des 7 familles du Mareuil : La famille Houdini

7 familles passeront par Le Mareuil au moment des fêtes. Elles vous confient leurs projets dans Paris, à partir de l’hôtel. Suivez-les et préparez votre séjour.

La famille Houdini

Cette famille est composée du père, de la mère, et d’un petit garçon de 7 ans. Au Mareuil, ils dorment dans la Deluxe Family. Les Houdini aiment être émerveillés autant que leur petit garçon. Ils adorent la magie et la prestidigitation. Le mot clé de leur séjour : Abracadabra. La famille Houdini se déplace en taxi ou à pied. Voici une partie de leur programme.

La mère
La famille Houdini aime par-dessus tout être surprise. Avec l’esprit de Noël c’est plus fort encore. Ils arrivent à l’hôtel le soir du réveillon et toutes leurs activités devraient vous surprendre. C’est pourquoi, le choix de Madame Houdini s’est porté sur un réveillon de noël au Double Fond, le cabaret magie de Paris. On s’y rend à pied à partir de l’hôtel, si la météo le permet, sinon c’est une toute petite course en taxi.

Le 25 décembre, maman Houdini a choisi un voyage vers les lointaines contrées de Cuba avec le Cirque Phénix sur la pelouse de Reuilly dans le 12ème arrondissement.

cirque-phenix-cuba-credit-laurent-bugnet-parcours-notel-hotel-mareuil-famille-houdini
Crédit photo : Laurent Bugnet

Le fils
Le fils sait déjà très bien ce qu’il veut faire. Le 26 décembre, ils vont au musée des Arts Forains pour le Festival du Merveilleux participer à un maximum d’animations, monter sur des manèges insolites et admirer un décor d’un autre temps. Trajet en taxi compter 20 €.

manege-velocipedes-musee-des-arts-forains-credit-sebastien-siraudeau-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-houdini
Manège de vélocipèdes au Musée des Arts Forains © Sébastien Siraudeau

Le 27 décembre, le fiston veut que la famille se rende au musée de la Magie et des automates dans le Marais et participer là-bas aussi à une animation, le trajet peut se faire à pied.

Le père
Le 27 décembre au soir, Monsieur Houdini a réservé une projection d’Harry Potter à l’école des sorciers, accompagné d’un orchestre symphonique.

A un moment dans leur séjour, il réservera peut-être également un soir pour le cabaret Magie Passion, tout à côté de l’hôtel, auprès duquel il faut se renseigner pour les prochaines dates.

Parcours de fêtes des 7 familles du Mareuil : La famille Bolchoï

7 familles passeront par Le Mareuil au moment des fêtes. Elles vous confient leurs projets dans Paris, à partir de l’hôtel. Suivez-les et préparez votre séjour.

La famille Bolchoï

Cette famille est composée du père, de la mère, d’une fille de 11 ans et d’un garçon de 8 ans. Au Mareuil, ils dorment dans des chambres communicantes, dont une a été organisée en twin. Les Bolchoï aiment la musique classique et contemporaine. Les mots clés de leur séjour : finesse, culture, créativité. La famille Bolchoï se déplace en métro, en taxi ou à pied, en fonction de la météo, de la fatigue, de l’envie. Voici une partie de leur programme.

Le Père
Il propose de commencer les festivités le 23 décembre 2016, en arrivant à l’hôtel dans l’après-midi, pour aller très vite visiter l’Opéra Bastille à 20 minutes à pied en marchant bien. Ils passent par le boulevard du Temple, boulevard des Filles du Calvaire, puis boulevard Beaumarchais et s’arrêtent à mi-chemin au n°93 à la Maison Plisson pour boire une boisson chaude et avaler un bout de cake. Après la visite de l’opéra, ils rentrent à l’hôtel, se font un petit hammam, se préparent pour sortir et le soir vont en taxi à la Philharmonie pour le concert One Piece Music,  le célébre shonen  Japonais (culture manga) dont les enfants sont fans, orchestre symphonique avec projections et chanteur live. Compter 25 € et 20 – 30 minutes pour le trajet en taxi. Le père Bolchoï a choisi un restaurant très animé, chaleureux, parfait pour après le spectacle face à la Philharmonie, plutôt pour faire plaisir aux parents, le Bœuf Couronné. Le restaurant peut commander un taxi pour le retour.

opera-bastille-paris-credit-istock-nicolas-mccomber-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-bolchoi
Opéra Bastille © Nicolas McComber / IStockphotos​

La fille
Le lendemain matin la fille Bolchoï emmène tout le monde visiter l’Opéra Garnier, situé à 6 stations de métro à partir de l’hôtel par la ligne 8 direction Balard, 20 minutes et 15 – 20 euros en taxi compagnies classiques, un peu moins cher en VTC. 1 heure 30 à pied, en marchant bien. Après la visite, elle veut passer par la boutique historique Repetto, rue de la paix. Pour le repas de midi, ils mangent à l’Opéra.

Le garçon
L’après-midi, tout le monde repasse rapidement à l’hôtel et retourne à la Philharmonie visiter le musée et les expositions temporaires de la Cité de la musique, mais on est surtout là pour que le petit Bolchoï participe à une visite-atelier du musée ou un cours de pratique musicale collective.

gala-concert-15-01-2015-cbeaucardet-philharmonie-paris-parcours-noel-hotel-mareuil-famille-bolchoi
Philharmonie de Paris / Gala 15-01-2015-Grande Salle © William Beaucardet

La mère
Le soir la famille Bolchoï réveillonnera en musique grâce au choix de Madame, en dîner au restaurant Bel Canto où la famille peut se rendre à pied ou en quelques stations de métro, pratique un soir de réveillon ou les taxis se font souvent rares !

 

YIA : l’art contemporain s’expose au Carreau du Temple

Du 21 au 23 octobre prochain, la jeune scène issue de l’art contemporain s’exposera au Carreau du Temple, à l’occasion de YIA Art Fair (pour Young International Artists). Créé en 2010 par Romain Tichit, ce salon international d’art contemporain a lieu tous les ans à la même période que la FIAC. Cette année, ce sont 65 galeries françaises et mondiales qui participeront à l’événement. Pendant 3 jours, les curieux seront invités à assister à une série de tables rondes et de conférences sur par exemple, les nouveaux modèles économiques ou enjeux dans le monde de l’art. Un espace sera également réservé au dessin et aux éditions, avec un invité spécial Daniel Buren. Enfin, YIA n’est pas uniquement un salon, c’est aussi un prix pour l’art contemporain qui voit un jury composé de professionnels récompenser un jeune artiste exposé sur le salon.

YIA Art Fair, du 21 au 23 octobre 2016.
Ouvert de 11 h à 20 h.
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 6 € / Gratuit pour les moins de 14 ans.

salon-yia-art-fair-mathieu-roquigny-courtesy-galerie-pop-up-amiens-hotel-mareuil-paris
Salon YIA ART FAIR #07 (Paris, Le Carreau du Temple).
Mathieu Roquigny, 1 Man 1 Jaar, 2015, Rouleaux de papier toilettes déroulés.
(Courtesy Galerie Pop Up, Amiens)

Le Carreau du Temple
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 83 81 93 30
Métro : Temple (ligne 3) ou Filles du Calvaire (ligne 8).

 

 

Une 12ème Nuit Européenne des Musées dans le Marais

Chaque année, la Nuit Européenne des Musées est l’occasion de s’offrir un bouillon de culture. La plupart des musées parisiens ouvrent gratuitement les portes de leurs collections et de leurs expositions temporaires. Parce qu’à l’Hôtel Mareuil, on adore flâner dans le Marais, on vous propose de découvrir les principales attractions du quartier, lors de cette soirée 100 % arty !

Dans le 3ème arrondissement
On commence les festivités au musée Cognacq-Jay, où les visiteurs assisteront à une visite-conférence, et à des lectures en musique. Des contes et des fables de Voltaire ou Diderot seront récités sur des musiques de Rameau ou de Mozart. Au musée Carnavalet, un spectacle lyrique sera donné dans les jardins. Le musée national Picasso offrira un accès libre à ses expositions, dont celle de Miquel Barceló, « Sol y sombra ». Enfin, le musée de la Chasse et de la Nature organisera des projections vidéo, en partenariat avec les lauréats de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

affiche-nuit-europeenne-des-musees-edition-2016-credit-des-signes-studio-muchir-desclouds-hotel-mareuil-paris-republique
© DES SIGNES, studio Muchir Desclouds

Dans le 4ème arrondissement
La Maison de Victor Hugo ouvrira gratuitement ses portes, lors d’une visite libre de l’appartement où vécu l’écrivain et sa famille, de 1832 à 1848. Le Centre Wallonie-Bruxelles nous proposera de parcourir l’exposition du peintre belge Paul Delvaux, connu pour son style pictural et poétique. La bibliothèque polonaise de Paris programmera un concert de musique classique. Quant au Centre Georges Pompidou, il permettra au public de déambuler au sein de ses collections permanentes, de visiter l’exposition de l’artiste français JR, et réservera bien d’autres surprises !

12ème édition de la Nuit Européenne des Musées, le samedi 21 mai 2016.
Entrée libre.

Centre Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 44 78 12 33
Métro : Rambuteau (ligne 11).