Gallina : la rôtisserie branchée du canal Saint-Martin

Ouvert par Jérémy Attuil et Mikael Attar de The Sunken Chip, et par Joe Elliott de Cream, Gallina est le nouveau restaurant branché du canal Saint-Martin. La raison de son succès réside dans les mets qu’il propose puisque Gallina est une… rôtisserie ! En cuisine, l’on retrouve la Chef Victoria Werle qui cuisine des poulets cuits à la broche, servis avec des pommes de terre au persil, des épis de maïs et une sauce barbecue à se damner. Les prix sont aussi alléchants que les volailles dorées à la perfection. Comptez entre 9 à 11 euros pour la formule déjeuner. Gallina est aussi un bar à cocktails où il est possible de siroter un breuvage à prix doux (entre 7 à 13 euros). Ainsi le « Sandy’s Summer » sent bon l’été, concocté avec de la Téquila, du gingembre, de l’Apérol et surtout, de la pastèque, et le « Mimosa » est au Champagne, Cointreau et jus d’orange frais. Simple mais irrésistible. En prime, l’on apprécie la décoration du lieu : carreaux de faïence d’origine, marbre, zinc etc. Un établissement convivial que l’on teste entre deux balades dans le quartier, avant de regagner sa chambre à l’Hôtel Mareuil !

salle-restaurant-gallina-rotisserie-paris-credit-photo-julien-azoura-et-karl-hab-hotel-mareuil
© Julien Azoura et Karl Hab

Ouvert du mercredi au dimanche, midi et soir.
Fermé le lundi et le mardi.
Formules Midi : à 9 et 11 euros / Cocktail : de 7 à 13 euros.

Gallina
37, quai de Valmy
75010 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 48 03 47 22
Métro : République (lignes 3, 5, 8 et 9) ou Goncourt-Hôpital Saint Louis (ligne 11).

restaurant-gallina-plats-rotisserie-paris-credit-photo-julien-azoura-et-karl-hab-hotel-mareuil
© Julien Azoura et Karl Hab

La mode féminine de 14/18 se dévoile à la Bibliothèque Forney

A l’occasion de sa réouverture, après une année de travaux, la Bibliothèque Forney propose une exposition sur la mode et les femmes dans la société française pendant la Première Guerre mondiale.

Le vestiaire féminin au début du XXe siècle
En exposant des vêtements issus des collections du musée Galliera, des archives Lanvin, de la collection patrimoine de Chanel et du musée de la Grande Guerre de Meaux, la bibliothèque Forney dresse un portrait du vestiaire féminin du début du XXe siècle. Comment la guerre a-t-elle accéléré la « modernisation » du vêtement féminin ? Comment l’industrie du textile innove-t-elle face aux contraintes de la guerre ? Et enfin, comment le travail féminin et la question de l’émancipation de la femme sont-ils perçus à travers le prisme de la mode ? Ce sont autant de questions auxquelles la rétrospective donne une réponse. Car au début du XXe siècle, la silhouette de la femme s’allège, délaissant les cages de crinolines. Les dames de la classe aisée ne se changent plus aussi souvent, le costume-tailleur étant devenu une pièce phare et pratique. Les matières changent, les textiles sont plus souples et lavables. Les formats se modifient avec l’apparition de poches et de jupes amples. En somme, la guerre a semble-t-il libéré les femmes sur le plan vestimentaire. Un événement gratuit qui est à découvrir depuis hier, et ce jusqu’au 17 juin 2017, au cœur du Marais.

modele-resurrection-1919-patrimoine-lanvin-exposition-mode-femmes-14-18-bibliotheque-forney-hotel-mareuil-paris-republique
Modèle Résurrection, 1919 © Patrimoine Lanvin

Exposition « Mode et femmes 14/18 », du 28 février au 17 juin 2017.
Ouvert du mardi au samedi de 13 h à 19 h.
Fermé le 25 mai 2017.
Entrée libre.

Bibliothèque Forney
1, rue du Figuier
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 42 78 14 60
Métro : Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7).