Balade insolite à Paris : à la découverte des cimetières de la capitale

Dans la longue liste des cimetières parisiens, 3 sont absolument incontournables : le cimetière du Père Lachaise, le cimetière de Montmartre et le cimetière du Montparnasse. Visitez-les cet hiver pour effectuer une balade insolite à l’occasion de votre séjour parisien à l’Hôtel Mareuil !

1/ Le cimetière du Père Lachaise
Parmi les 20 cimetières que compte la ville de Paris, celui du Père Lachaise est le plus visité. Pour cause, il rassemble tous les styles de l’art funéraire, répartis sur 44 hectares. Ainsi, le visiteur peut admirer des mausolées à l’antique, des tombes gothiques ou encore, des caveaux haussmanniens. Les concessions d’hommes et de femmes célèbres y sont légion. Parmi elles, l’on peut citer les écrivains et poètes Oscar Wilde, Honoré de Balzac, Colette, Molière, Jean de La Fontaine, Alfred de Musset ou Guillaume Apollinaire, le peintre Camille Pissarro, les acteurs Simone Signoret et Yves Montand, ou encore, les musiciens et chanteurs Frédéric Chopin, Jim Morrison et Edith Piaf.

cimetiere-du-pere-lachaise-paris-credit-photo-jacques-vandinteren-istock-photos-hotel-mareuil
Crédit : Jacques van Dinteren/Istockphoto

Ouvert de novembre à mi-mars : du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30, le samedi de 8 h 30 à 17 h 30, et le dimanche et les jours fériés de 9 h à 17 h 30.
De mi-mars à octobre : du lundi au vendredi de 8 h à 18 h, le samedi de 8 h 30 à 18 h, et le dimanche et les jours fériés de 9 h à 18 h.
Entrée libre pour tous.

Cimetière du Père Lachaise
16, rue du Repos
75020 Paris
France
Métro : Philippe Auguste (ligne 2).

2/ Le cimetière du Montparnasse
Le cimetière du Montparnasse est la deuxième plus importante nécropole de la capitale, avec ses 19 hectares, juste derrière le cimetière du Père Lachaise. Egalement très visité, il doit sa renommée au fait qu’il soit particulièrement arboré, et à la présence de nombreuses sculptures comme « Le Baiser » du sculpteur roumain Constantin Brancusi, ou « Le Génie du sommeil éternel » du sculpteur français Horace Daillion. On y croise les tombes de grands écrivains français comme Guy de Maupassant, Simone de Beauvoir, Charles Baudelaire, ou Jean-Paul Sartre ; mais aussi celle de l’architecte français Charles Garnier à qui l’on doit l’Opéra de Paris. Pour l’anecdote, le cimetière a été construit sur le site d’anciens moulins à farine dont subsiste aujourd’hui encore une tour classée monument historique.

cimetiere-du-montparnasse-paris-credit-photo-ivanmateev-istock-photos-hotel-mareuil
Crédit : Ivanmateev/Istockphoto

Ouvert jusqu’au 15 mars 2017 : du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30, le samedi de 8 h 30 à 17 h 30, et le dimanche et les jours fériés de 9 h à 17 h 30.
Entrée libre pour tous.

Cimetière du Montparnasse
3, boulevard Edgar Quinet
75014 Paris
France
Métro : Raspail (lignes 4 et 6).

3/ Le cimetière de Montmartre
Avec ses 11 hectares, le cimetière de Montmartre est le troisième plus grand de Paris, ouvert en 1825. Comme les deux précédents, il possède une particularité : il est enjambé par un pont métallique construit en 1888, le pont de Caulaincourt, sous lequel reposent plusieurs tombes. Il doit aussi sa réputation à la multitude d’arbres qu’il abrite, des tilleuls aux érables, jusqu’aux marronniers et aux thuyas. Niché à deux pas de la basilique du Sacré-Cœur, il permet de réaliser une balade insolite au cœur de Paris, à la découverte des tombes de la chanteuse Dalida, du peintre Gustave Moreau, des écrivains Stendhal et Emile Zola, ou encore du compositeur et chef d’orchestre Hector Berlioz, ou de l’acteur et réalisateur Sacha Guitry. Pour l’anecdote, c’est la tombe de Dalida qui est la plus visitée et la plus fleurie du cimetière.

cimetiere-de-montmartre-paris-credit-photo-scaliger-istock-photos-hotel-mareuil
Crédit : Scaliger/Istockphoto

Ouvert jusqu’au 15 mars 2017 : du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30, le samedi de 8 h 30 à 17 h 30, et le dimanche et les jours fériés de 9 h à 17 h 30.
Entrée libre pour tous.

Cimetière de Montmartre
20, avenue Rachel
75018 Paris
France
Métro : Blanche (ligne 2).

Plus d’informations sur les cimetières parisiens.

Le Chef William Pradeleix célèbre la cuisine crue chez Raw

C’est entre le musée Picasso et le musée Carnavalet, fermé pour rénovation jusqu’à la fin de l’année 2019, que Marie et son mari, le Chef William Pradeleix, ont décidé d’ouvrir leur table Raw. Cette adresse est leur deuxième à Paris, après Will, leur bistrot gastronomique. Elle célèbre la cuisine crue, mais aussi les carpaccios, les marinades, trop souvent oubliées, les gelées, les tartares, les poissons fumés et autres produits confits. A la carte, l’on trouve ainsi un tartare de veau du Limousin, edamane, pomme Granny Smith, émulsion feuille d’huître, chips d’encre de seiche, ou une mousse réglisse, gelée de concombre et céleris en sirop en dessert. Le chef ose toutes les associations, avec des notes sucrées-salées, et des plats visuellement très colorés. On apprécie également la carte des vins, avec des références biodynamiques, qui ont toutes été sélectionnées par Marie.

Ouvert le mardi de 19 h 30 à 22 h 30, et du mercredi au samedi de midi à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30.
Fermé dimanche et lundi.
A la carte : entre 25 à 30 €.

interieur-restaurant-raw-credit-photo-thomas-duval-hotel-mareuil-paris-republique
© Thomas Duval

Raw
57, rue de Turenne
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 77 18 37 50
Métro : Chemin Vert (ligne 8).

plat-restaurant-raw-credit-photo-thomas-duval-hotel-mareuil-paris-republique
© Thomas Duval