Restaurant Ammazza : la dolce vità au cœur de Paris

Ouvert par Rudy Lafont et Damien Zappavigna en 2016, Ammazza est un restaurant italien installé à deux pas de la place de la Bastille et de l’hôtel Mareuil, qui offre un air de dolce vità à la capitale.

salle-restaurant-italien-ammazza-hotel-mareuil-paris
© Ammazza

Ammazza : la trattoria parisienne
Ici, l’on prône un art de vivre à l’italienne. Tous les produits utilisés en cuisine célèbrent les spécialités des différentes régions d’Italie : charcuteries de Parme, fromage des Pouilles ou farine de Naples. A la carte, on retrouve aussi bien des antipasti que des salades, des pâtes ou des pizze. Mention spéciale à la pizza « Figata », avec son jambon San Daniele DOP affiné 24 mois et son Parmigiano Reggiano affiné 24-26 mois. Les amateurs de sucré se régaleront avec la « Bombolone alla crema », une tropézienne revisitée à l’italienne : brioche, crème de mascarpone à la noisette du Piémont et éclats de chocolat. Sinon, il y a les traditionnels tiramisu, panna cotta ou tarte au citron meringuée. Cette pizzeria est aussi un bar à cocktails qui propose des « Aperitivo » ou happy hours le soir, pour déguster des breuvages concoctés à base de liqueurs italiennes. Enfin, Ammazza organise un brunch dominical avec buffet d’antipasti et pizze, tartines, pâtisseries, boisson chaude et orange pressée. Une adresse qui se découvre donc à toute heure de la journée !

Ouvert tous les jours de midi à 14 h et de 18 h 30 à 23 h.
Brunch le dimanche de 11 h 30 à 16 h 30, à 25 euros.
Aperitivo : de 18 h à 20 h.
Pizza : 11 à 21 euros / Dessert : 7 à 8 euros.

restaurant-italien-ammazza-pizza-hotel-mareuil-paris
© Ammazza

Restaurant Ammazza
5-7, rue Sabin
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)9 70 38 60 96
Métro : Bréguet-Sabin (ligne 5).

3 expositions à découvrir en avril à proximité de l’hôtel Mareuil

Avec l’arrivée du printemps, on file se balader dans Paris, à la découverte des plus beaux musées de la capitale. L’hôtel Mareuil vous propose de visiter trois expositions dans le Marais : « L’Enfance des Lumières » au musée Cognacq-Jay, « Guernica » au musée national Picasso et « David Goldblatt » au Centre Pompidou.

1/ « L’Enfance des Lumières » au musée Cognacq-Jay
Cette exposition est dédiée aux enfants de 7 à 11 ans et à leurs parents. Elle se concentre sur le thème de l’enfance au XVIIIe siècle, en présentant des œuvres issues des collections du musée. Mise en scène sous la forme d’un parcours ludique, au centre duquel se trouve un jeu de l’oie géant, elle aborde le rôle de la famille dans la construction de l’enfant, mais aussi les jeux pratiqués à l’époque, la santé ou l’éducation.

Exposition « L’Enfance des Lumières », du 12 avril au 29 juillet 2018.
Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10 h à 18 h.
Entrée gratuite.

william-artaud-les-atours-musee-cognacq-jay-roger-viollet-hotel-mareuil-paris
William Artaud, Les enfants déguisés dit Les Atours, huile sur toile (51 x 41 cm),
vers 1790, Paris, musée Cognacq-Jay (J 67), © Musée Cognacq-Jay/Roger Viollet

Musée Cognacq-Jay
8, rue Elzévir
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 27 07 21
Métro : Chemin Vert (ligne 8) ou Saint-Paul (ligne 1).

2/ « Guernica » au musée national Picasso
A l’occasion du 80e anniversaire de l’œuvre « Guernica », peinte en 1937, le musée national Picasso, en association avec le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, raconte l’histoire de ce chef-d’œuvre. Exposé à Madrid depuis 1992, ce tableau est l’un des plus connus de Pablo Picasso. Et pour cause, il fut le symbole de plusieurs mouvements, notamment anti-franquistes, pacifistes et anti-fascistes. Cet événement est à découvrir jusqu’au 29 juillet 2018.

Exposition « Guernica », du 27 mars au 29 juillet 2018.
Ouvert du mardi au vendredi de 10 h 30 à 18 h et le samedi et dimanche de 9 h 30 à 18 h.
Fermé le lundi et le 1er mai 2018.
Plein tarif : 12,50 euros / Tarif réduit : 11 euros / Gratuit pour les moins de 18 ans.

pablo-picasso-portrait-dora-maar-credit-RMN-grand-palais-mathieu-rabeau-succession-picasso-2018-hotel-mareuil-paris
Pablo Picasso, Portrait de Dora Maar, Paris, 1937, huile sur toile, 92 x 65cm,
Musée national Picasso- Paris, MP158
©RMN-Grand Palais / Mathieu Rabeau ©Succession Picasso 2018

Musée national Picasso-Paris
5, rue de Thorigny
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 85 56 00 36
Métro : Chemin Vert ou Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).

3/ « David Goldblatt » au Centre Pompidou
Pour la première fois de son histoire, le Centre Pompidou expose les travaux du photographe sud-africain David Goldblatt. Il est l’une des figures majeures du documentaire engagé. A travers ses clichés, il livre un certain regard sur les relations sociales sous l’Apartheid, notamment sur leur complexité. L’exposition aborde l’ensemble de la carrière de l’artiste, de ses débuts jusqu’à ses séries les plus récentes comme « Intersections ».

Exposition « David Goldblatt », du 21 février au 13 mai 2018.
Ouvert le lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 11 h à 21 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 23 h.
Fermé le mardi et le 1er mai 2018.
Plein tarif : 14 euros / Tarif réduit : 11 euros.

david-goldblatt-shop-assistant-1972-centre-pompidou-hotel-mareuil-paris
DaviD GolDblatt
Shop assistant, Orlando West, Soweto, Johannesburg 1972
Digital print on gelatin silver paper, 28 x 28 cm
Courtesy David Goldblatt and Goodman
Gallery Johannesburg and Cape Town
© David Goldblatt

Centre Pompidou
19, rue Beaubourg
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0) 1 44 78 12 33
Métro : Rambuteau (ligne 11).

 

L’Atelier des Lumières : le nouveau lieu arty dédié au numérique à Paris

C’est le 13 avril prochain, que le premier centre d’art numérique de Paris ouvrira ses portes, rue Saint-Maur, dans le 11e arrondissement, à proximité de l’hôtel Mareuil. Son nom : L’Atelier des Lumières.

Le numérique au service de l’Art
C’est dans l’ancienne fonderie de fer Plichon, créée en 1835, que L’Atelier des Lumières s’est installé. Ici, les œuvres ne sont pas fixées au mur mais projetées du sol au plafond, sur près de 3300 m2 ! Car ce nouveau lieu arty propose des expositions immersives où le visiteur est plongé littéralement dans les œuvres. Pour réussir cette prouesse, 120 vidéoprojecteurs et 50 enceintes sont utilisés dans les deux salles que compte le lieu : La Halle (1500m2) et le Studio (160m2). Dès le 13 avril, jusqu’au 11 novembre 2018, les passionnés des travaux de Gustav Klimt et d’Egon Schiele, deux peintres symbolistes autrichiens, pourront admirer plusieurs centaines de leurs œuvres numérisées. La mise en scène des tableaux se fait en musique pour une immersion plus impressionnante. N’hésitez plus et réservez vite votre billet d’entrée !

simulation-klimt-et-schiele-la-secession-a-vienne-atelier-des-lumieres-credit-culturespaces-nuit-de-chine-hotel-mareuil
Simulation Klimt et Schiele. La Sécession à Vienne – Atelier des Lumières © Culturespaces – Nuit de Chine

Exposition numérique immersive « Gustav Klimt », du 13 avril au 11 novembre 2018.
Ouvert tous les jours, du lundi au jeudi de 10 h à 18 h.
Nocturne les vendredis et samedis jusqu’à 22 h.
Plein tarif : 14,50 euros / Tarif senior (+ de 65 ans) : 13,50 euros / Tarif réduit : 11,50 euros / Tarif jeunes (5-25 ans) : 9,50 euros / Gratuit pour les moins de 5 ans.

L’Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur
75011 Paris
France
Métro : Saint-Ambroise (ligne 9) et Rue Saint-Maur (ligne 3).

 

 

Cinq fois plus : le restaurant gastronomique chinois du Marais

Après avoir créé les établissements Deux fois plus de Piment et Trois fois plus de Piment, le fondateur et propriétaire Monsieur Cheng a décidé d’ouvrir un troisième restaurant de la même gamme à Paris, Cinq fois plus, au cœur du Marais.

soupe-vermicelle-ragout-aux-legumes-restaurant-cinq-fois-plus-credit-cheng-le-huang-wei-wen-hotel-mareuil-paris
Soupe de Vermicelle au Ragoût de Légumes
© Cheng Le
© Huang Wei-Wen

5 fois plus de goût
Inaugurée en avril 2017, cette nouvelle adresse située au cœur de Paris, à deux pas du Centre Pompidou, a la particularité d’être plus chic que les deux premières. Sur place, la décoration est harmonieuse et moderne, avec des tables et chaises en bois clair, ainsi que des terrariums et suspensions en verre sphériques. Le restaurant dispose d’une deuxième salle à l’étage ainsi que d’une terrasse. Coté carte, on retrouve les saveurs sichuanaises avec en prime un large choix de plats végétariens. On citera par exemple les riz aux ragoût de légumes ou de bœuf et les incontournables Bao-Zi, ces petits pains chinois cuits à la vapeur et farcis aux légumes, poulet, porc ou crevettes. Cinq fois plus sert aussi de délicieux desserts et jus faits maison, comme le Dreamy floatting life au piment, fraise, tomate et orange. Situé non loin de l’hôtel Mareuil, cet endroit est sans aucun doute l’une des meilleures adresses de gastronomie chinoise de la capitale.

Ouvert du mardi au dimanche, de midi à 15 h puis de 19 h à 23 h.
Fermé le lundi.
Riz au ragoût de légumes : 10,40 euros / Riz au ragoût de bœuf : 13 euros / Bao-Zi : à partir de 10 euros / Dreamy floatting life : 8,50 euros.

salle-restaurant-chinois-cinq-fois-plus-credit-cheng-le-huang-wei-wen-hotel-mareuil-paris
Salle
© Cheng Le
© Huang Wei-Wen

Cinq Fois Plus
170, rue Saint-Martin
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0) 6 59 58 67 07
Métro : Rambuteau (ligne 11).

 bao-restaurant-chinois-cinq-fois-plus-credit-cheng-le-huang-wei-wen-hotel-mareuil-paris
Bao-Zi
© Cheng Le
© Huang Wei-Wen

L’Antichambre : le plus grand escape games du centre de Paris

Lors de votre séjour en famille à l’hôtel Mareuil, pourquoi ne pas tenter un jeu d’évasion grandeur nature ? A l’Antichambre, 9 escape games vous attendent pour rêver le temps d’un jeu de 60 minutes. Accessibles dès l’âge de 12 ans, en étant accompagné d’un adulte, ces escape games permettent de découvrir différents univers plus mystérieux les uns que les autres, à l’image de la « Crypte » ou de la « Galaxie ». Monde médiéval ou futuriste, Japon, épidémie… toutes ces parties racontent une histoire. Elles se pratiquent de 2 à 6 joueurs. Différents niveaux sont également proposés : débutant, normal ou expert. Le but du jeu est de résoudre des énigmes pour sortir d’une pièce où vous êtes enfermés. L’Antichambre dispose de deux adresses installées dans le Haut Marais, au cœur de Paris, à 100 mètres l’une de l’autre. Seul problème désormais : choisir à quel escape games vous allez vous frotter !

Tarif : à partir de 14 euros par personne.
Le prix varie en fonction du nombre de joueurs et de la tranche horaire choisie.

accueil-l-antichambre-paris-hotel-mareuil

Accueil © L’Antichambre

L’Antichambre Blondel
Galaxie, Shogun, Crypte et Time Machine
8-10, rue Blondel
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 48 04 89 73
Métro : Strasbourg Saint-Denis (lignes 4, 8 et 9).

L’Antichambre Saint-Martin
Vaudou, KGB, Momie, Contagion et Ghost
55, boulevard Saint-Martin
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 75 51 56 84
Métro : Strasbourg Saint-Denis (lignes 4, 8 et 9).

crypte-l-antichambre-paris-hotel-mareuil

Crypte © L’Antichambre

 

 

 

Maison Astier : le bistrot « canaille » de l’est parisien

C’est au 44 de la rue Jean-Pierre Timbaud, au cœur du 11e arrondissement, à proximité de l’hôtel Mareuil, que l’une des plus célèbres brasseries parisiennes, la Maison Astier, est installée. Sur place, on découvre une cuisine française traditionnelle, servie dans un décor typique et dépaysant.

salle-restaurant-astier-credit-roberta-valerio-hotel-mareuil-paris
Restaurant Astier – Crédit Roberta Valerio

Une brasserie historique
C’est en 1956 que la Maison Astier a été fondée, reprise quelques années plus tard par Frédéric Hubig, le créateur de la Marée Jeanne à Paris, une autre table gourmande de la capitale. On apprécie la décoration du lieu, tournée vers le passé, avec son comptoir, son carrelage graphique années 50, ses globes de verre Biot chinés aux puces, ses épais rideaux à l’entrée, ses banquettes en velours et ses chaises tonneliers. Côté table, vous déjeunerez avec des serviettes en coton à carreaux et des couteaux Laguiole gravés aux noms des habitués (Jean Nouvel, Mick Jagger etc.). Ce bistrot à l’esprit « canaille » de l’est parisien propose une cuisine généreuse, à l’image de l’œuf mollet et pain perdu infusé au lard fumé avec son jus de volaille. La cuisse de lapin croustillante à la moutarde, céleri rave et millefeuille de pommes de terre vaut le détour, comme le plateau de fromages affinés par un Meilleur Ouvrier de France ! La Maison Astier doit aussi son succès à ses desserts : baba au rhum et son verre de Chantilly, poire pochée au vin rouge épicé, mousse onctueuse de chocolat blanc, ou l’impressionnant Soufflé au Grand-Marnier, à partager.

souffle-au-grand-marnier-restaurant-astier-paris-credit-roberta-valerio-hotel-mareuil
Soufflé au Grand Marnier – Restaurant Astier – Crédit Roberta Valerio

Ouvert tous les jours, midi et soir.
Plat à partir de 15 euros.
Menu entrée + plat + dessert : 35 € (déjeuner et dîner).
Menu entrée + plat + fromage + dessert : 45 € (déjeuner et dîner).

Restaurant Astier
44, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 43 57 16 35
Métro : Parmentier (ligne 3).

 

Bidoche : le restaurant-boucherie d’Oberkampf

Installé à quelques minutes de l’hôtel Mareuil, dans le 11e arrondissement de Paris, Bidoche est à la fois un restaurant et une boucherie. Difficile d’imaginer que derrière l’étal du boucher se cache une table intimiste, où l’on peut déguster des grillades au poids ou des plats de saison, à l’image de la blanquette de veau. Créée par Alexandre de Toulmon, un ancien financier reconverti en boucher, cette adresse mise sur des viandes de qualité (bœuf, veau, agneau ou porc), accompagnées de légumes de saison (glacés ou en purée) et de frites cuites à la graisse de bœuf. Les produits vendus sur place proviennent d’élevages français : la viande d’agneau du Pré Salé du Mont Saint-Michel et le bœuf des races Bazadaise et Limousine. Bidoche vend aussi des charcuteries et viandes maturées. Ce restaurant de viandes sublime ses mets grâce à des sauces gourmandes comme la bleue (à base de gorgonzola), la paloise (béarnaise et menthe), ou la Chimichurri (coriandre, épices). N’hésitez plus et foncez découvrir ce lieu, entre deux séances de shopping dans la capitale !

Le restaurant est ouvert du mardi au samedi de 19 h 30 à 22 h 30.
La boucherie est ouverte tous les jours : du mardi au vendredi de 9 h 30 à 13 h 30 puis de 16 h 30 à 22 h 30, le samedi de 9 h 30 à 22 h 30 et le dimanche de 9 h 30 à 13 h 30.
Plat du jour : 13 € et 24 €.

interieur-restaurant-boucherie-bidoche-credit-romain-buisson-hotel-mareuil-paris
© Romain Buisson

Bidoche – Restaurant et boucherie
7, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)9 81 12 59 81
Métro : Oberkampf (lignes 5 et 9).

plat-boucherie-restaurant-bidoche-paris-credit-romain-buisson-hotel-mareuil
© Romain Buisson

 

2 expositions à voir en 2018 dans le Marais

Après les fêtes de fin d’année, direction les plus beaux lieux d’art de la capitale pour faire le plein de culture. A l’Hôtel de Ville, on découvre « Les nuits parisiennes » et à la Maison Européenne de la Photographie, l’actrice hollywoodienne Marlene Dietrich avec « Obsession Marlene ».

1/ « Les nuits parisiennes » à l’Hôtel de Ville de Paris
Que serait Paris sans sa vie nocturne ? L’Hôtel de Ville rend hommage à la nuit parisienne et présente, à travers plus de 200 œuvres originales, les différents visages de la fête nocturne parisienne. Des bals aux music-hall, des discothèques aux caves jazzy de Saint-Germain-des-Prés, jusqu’aux Palace et Bains-Douches, célèbres clubs branchés et jet set des années 80, aucune facette de la nuit parisienne n’est oubliée. Vidéos, affiches, robes, photographies ou encore, tableaux, révèlent les transformations de Paris et le mélange des classes qui s’effectuent à la tombée du jour…

Exposition « Les nuits parisiennes : du Palais-Royal au Palace », du 25 novembre 2017 au 27 janvier 2018.
Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 18 h 30.
Entrée gratuite.

kenzo-birthday-le-palace-11-mars-1978-credit-philippe-heurtault-les-nuits-parisiennes-hotel-mareuil
Kenzo Birthday Le Palace, 11 mars 1978 © Philippe Heurtault

 

Hôtel de Ville
Place de l’Hôtel de Ville
75004 Paris
France
Métro : Hôtel de Ville (lignes 1 et 11).

2/ « Obsession Marlene » à la Maison Européenne de la Photographie
Grâce à Pierre Passebon, un collectionneur et admirateur de l’actrice, la MEP présente environ 200 clichés de Marlene Dietrich. Cette actrice hollywoodienne a marqué l’histoire du cinéma et de la mode, en devenant l’une des plus grandes icônes du XXe siècle. Intemporelle, elle a traversé les ans grâce à sa beauté particulière et à ses rôles mythiques. C’est une diva glamour et moderne qui est célébrée jusqu’au 25 février 2018 dans le temple de la photo.

Exposition « Obsession Marlene », du 8 novembre 2017 au 25 février 2018.
Ouvert du mercredi au dimanche de 11 h à 19 h 45.
Fermé le lundi et le mardi.
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 5 €.

marlene-dietrich-1959-credit-francois-gragnon-paris-match-galerie-de-l-instant-hotel-mareuil

François Gragnon
Marlene Dietrich, Théâtre de l’Étoile,
1959
© François Gragnon / Paris Match / La Galerie de l’Instant

La Maison Européenne de la Photographie
5/7, rue de Fourcy
75004 Paris
France
Tel. : +33 (0)1 44 78 75 00
Métro : Saint-Paul (ligne 1).

 

Korus : la table gastronomique de la rue Amelot

A quelques minutes de l’hôtel Mareuil se trouve l’une des tables les plus créatives du moment : Korus. Ouvert par Didier Feuillet, Yann et Afrae Brasseur, ce restaurant sert une cuisine tournée vers les épices et le végétal, à la fois canaille, gourmande et instinctive. Très créatif, le chef Evan Leichtling n’hésite pas à associer des saveurs inattendues, à l’image du céleri-rave qui se retrouve dans une chantilly au chocolat blanc ! En salle, l’on retrouve deux complices de toujours, Yann et Afrae Brasseur, qui apportent une touche de bonne humeur lors du service. Côté carte, les menus qui sont intégralement renouvelés toutes les semaines mettent en avant le canard, accompagné de cacao et de betterave, l’échine de cochon, agrémentée de persil racine, raifort, myrtille et cèpe, ou la butternut, déclinée en dessert avec de la coco et passion. Korus propose aussi plusieurs ambiances : le comptoir en zinc où l’on déguste des tapas et cocktails, le restaurant où sont servis les différents menus, et enfin la grande table d’hôtes où Evan Leichtling dévoile toute sa créativité à travers un menu dégustation lui laissant carte blanche.

Ouvert le soir, du jeudi au lundi, de 18 h 30 à 23 h.
Ouvert le midi, les vendredi, dimanche et lundi de midi à 14 h. Fermé les mardi et mercredi.
Menu déjeuner : 32 euros / Menu à la carte : 45 euros / Menu dégustation : 68 euros.
Tapas : 6 à 17 euros.

plat-restaurant-iratze-paris-credit-elisabeth-baste-hotel-mareuil
© Elisabeth Baste

Restaurant Korus
73, rue Amelot
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 55 28 53 31
Métro : Chemin Vert ou Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).

 

3 concept-stores où dénicher des idées de cadeaux de Noël à Paris

A l’approche des fêtes de fin d’année, vous recherchez tous LA bonne idée pour offrir des cadeaux de Noël originaux et personnalisés. Cette année, l’hôtel Mareuil vous propose de découvrir 3 concept-stores où dénicher des merveilles, pour petits et gros budgets : Welcome Bio, Empreintes et Claire Naa.

Welcome Bio
Cette boutique, située près de la place de la Bastille, vend des objets en tout genre : livres, cosmétiques, plantes, jouets pour enfants, vaisselle, bijoux, bougies etc. Tous sont créatifs, amusants et écologiques. L’équipe est chaleureuse et aux petits soins. N’hésitez pas à demander conseil aux vendeurs qui vous aiguilleront dans votre recherche du cadeau idéal ! Plusieurs produits se démarquent cette année : le carnet en papier recyclé Oelwein, la tisane à faire pousser Rhoeco ou le bateau de bain origami d’Oli & Carol.

Ouvert du lundi au samedi de 11 h à 20 h.
Carnet Oelwein : 8,50 euros / Tisane à faire pousser Rhoeco : 12 euros / Bateau de bain origami Oli & Carol : 16 euros.

bateau-origami-oli-et-carol-concept-store-welcome-bio-bazar-hotel-mareuil-paris
© Welcome bio bazar

Welcome Bio
10, 11 et 13, rue Boulle
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)9 83 07 22 59
Métro : Bréguet-Sabin (ligne 5), Chemin Vert (ligne 8) ou Bastille (lignes 1, 5 et 8).

Empreintes
C’est au cœur du Marais que les métiers d’art sont célébrés. Dans la boutique Empreintes, vous découvrirez plus de 1000 objets façonnés à la main, en pièces uniques ou en séries limitées, par un créateur dans son atelier d’art situé en France. Car ce lieu n’est autre que le concept-store des métiers d’art ! Arts de la table, décoration, design, mobilier, luminaires etc., il y en a pour tous les goûts et tous les prix. Egalement librairie, café et salle de projection, Empreintes invite à un art de vivre à la française. Pour offrir une pièce d’exception sous le sapin, succombez à la beauté de la cloche d’horticulture escargot, en verre et résine, de la créatrice Lilas Force.

Ouvert du lundi au samedi de 11 h à 19 h.
Fermé le dimanche.
Escargot Lilas Force petit modèle : 552 euros / Escargot Lilas Force grand modèle : 744 euros.

lilas-force-escargot-vue-profil-credit-francois-golfier-empreintes-paris-hotel-mareuil
© Lilas Force – Escargot vue profil – François Golfier
Escargot à salades, semis et plants petit modèle
Lilas Force
552 €
Matière : Verre et résine Couleur : Couleur naturelle escargot
Type : Pièce en petite série
Certificat d’authenticité : Oui
Type personnalisé : Cloche d’horticulture
Dimensions : H20cm x L 45cm x 20cm
Convient en extérieur : Oui

Empreintes
5, rue de Picardie
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 09 53 80
Métro : Filles du Calvaire (ligne 8).

Claire Naa
Ouverte en novembre 2015, au cœur du Marais, la boutique Claire Naa propose des bijoux de créateurs plus jolis les uns que les autres, notamment Hanka In, Stalactite, Alex Monroe ou Marie Laure Chamorel. Mais ce sont surtout les trois marques de la créatrice qui attirent l’œil ! Craquez pour les bracelets en cuir Braï Jewellery : double face, ils comportent un message en braille d’un côté, et de l’autre, sa retranscription. Les sautoirs Origami Jewellery sont aussi à croquer, avec une trentaine de modèles, du cerf au cygne, du perroquet au chat. Ces pièces s’inspirent des fameux pliages papiers japonais. Enfin, Claire Na a conçu des bijoux ajustables pour adultes et enfants, texturés, qui associent l’argent à des matières comme des plumes ou des poils, pour la marque Nanananaa.

Ouvert tous les jours de 11 h à 19 h.
Sautoir Origami Jewellery : 140 euros / Bracelets en cuir Braï Jewellery : 25 euros / Tour de cou Nanananaa : 115 euros.

origami-jewellery-concept-store-claire-naa-paris-DR-hotel-mareuil
© DR

Boutique Claire Naa
54, rue des Archives
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 33 23 53
Métro : Rambuteau (ligne 11) ou Hôtel de Ville (lignes 1 et 11).

 

GreenHouse : le potager bio de Kristin Frederick

Depuis mars 2017, la pionnière des food-trucks parisiens, la chef américaine Kristin Frederick, a décidé de prendre un tournant dans sa carrière de cuisinière avec GreenHouse. Ce restaurant sain et bio niché dans le 11e arrondissement, à proximité de l’hôtel Mareuil, dans le quartier d’Oberkampf, sert une cuisine de saison. Après Le Camion qui fume dédié aux burgers, la chef renoue avec une cuisine plus healthy, aux accents californiens et asiatiques. Ainsi, il est possible de retrouver à la carte des gyozas de légumes comme des tacos aux asperges sous la forme de tapas, un pudding de graines de chia comme du riz complet aux agrumes, haricots noirs, purée de patate douce et poulet. Ces plats se dégustent avec un verre ou une bouteille de vin naturel, sélectionné par la propriétaire des lieux. Car Kristin Frederick s’est investie aussi bien dans la décoration du restaurant que dans la sélection des produits auprès de petits producteurs. A la fois restaurant bio et bar à vins naturels, GreenHouse dispose d’une jolie terrasse arborée, décorée de guirlandes d’ampoules colorées et de bougies, pour passer une belle soirée automnale dans la capitale.

Ouvert du lundi au samedi de midi à 14 h 30 et de 19 h à 23 h, et le dimanche de midi à 15 h puis de 19 h à 23 h.
Tapas : entre 5 euros et 16 euros.

plat-restaurant-green-house-paris-credit-christophe-pradeau-hotel-mareuil
© Christophe Pradeau

GreenHouse
22, rue du Crespin du Gast
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)9 80 48 79 47
Métro : Ménilmontant (ligne 2) ou Rue Saint-Maur (ligne 3).

 

3 comédies musicales à découvrir en novembre à Paris

Avant les fêtes de fin d’année, l’hôtel Mareuil vous recommande de découvrir trois des plus grandes comédies musicales de tous les temps : « Grease, le musical », « Singin’in the Rain » et « Welcome to Woodstock ». Ces trois univers bien distincts vous invitent à vivre un moment en famille, en amoureux ou entre amis inoubliable !

« Grease, le musical » : l’incontournable
Comédie musicale indémodable et incontournable, « Grease » est de retour dans la capitale, au théâtre Mogador, qui rouvre ses portes après une fermeture d’une année suite à un incendie. Devenu mythique grâce au film de 1978, dans lequel John Travolta et Olivia Newton-John interprètent les rôles titres de Danny Zuko et de Sandy Dumbrowski, le spectacle n’a pas pris une ride ! C’est l’occasion de chanter en chœur les tubes du show, de « You’re the One That I Want » à « Sandy », jusqu’à « Summer Nights » et « We go Together ». Replongez en 1959, à la Rydell High School, pour une vibrante histoire d’amour.

« Grease, le musical », du 28 septembre 2017 au 8 juillet 2018.
Tarifs : de 25 euros à 75 euros la place.

comedie-musicale-grease-credit-alessandro-pinna-hotel-mareuil-paris
© Alessandro Pinna

Théâtre Mogador
23, rue Mogador
75009 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 53 33 45 33
Métro : Trinité d’Estienne d’Orves (ligne 12) ou Haussmann-Saint-Lazare (RER E).

« Singin’in the Rain » : le grand classique
S’il ne fallait retenir qu’un mot pour décrire cette comédie musicale, ce serait « cultissime ». « Singin’in the Rain » s’installe au Grand Palais pour 47 représentations, avec une mise en scène signée Robert Carsen. Impossible de parler de cet immense show sans évoquer l’acteur américain Gene Kelly, qui joua le rôle titre dans le film « Singin’in the Rain » (« Chantons sous la pluie » en version française), de 1952. Ce classique de Broadway est aussi devenu un classique du cinéma américain. On y découvre l’âge d’or hollywoodien, dans les années 1920, mais aussi le passage du film muet au film parlant, à travers les destins de trois artistes. Sur scène, les « triple-threats », ces artistes chanteurs, danseurs et comédiens livrent une prestation spectaculaire, portée par des costumes et des décors somptueux.

« Singin’in the Rain », du 28 novembre 2017 au 11 janvier 2018.
Tarifs : de 13 euros à 128 euros la place.

singin-in-the-rain-don-lockwood-dan-burton-credit-theatre-du-chatelet-marie-noelle-robert-hotel-mareuil-paris
Don Lockwood (Dan Burton)
© Théâtre du Châtelet – Marie-Noëlle Robert

Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 44 13 17 17
Métro : Champs-Elysées-Clemenceau (lignes 1 et 13) ou Franklin Roosevelt (lignes 1 et 9).

« Welcome to Woodstock » : l’historique
Pour revivre les années hippie, direction Le Comédia qui programme « Welcome to Woodstock ». Sur scène, l’on suit le parcours d’une bande de copains au lendemain de mai 68, qui part à Woodstock pour assister au plus grand concert de tous les temps. Sur leur chemin, ces amis vont découvrir l’amour, la drogue et le sexe libre, sur des musiques de Bob Dylan, Jimi Hendrix, Janis Joplin, des Who ou des Doors. C’est l’expérience des « premières fois », dans un road trip musical et psychédélique, qui attend le public. Douze artistes se relaient sur scène, autour des plus grandes chansons pop-rock américaines des années 1965 à 1970.

« Welcome to Woodstock », du 2 novembre 2017 au 7 janvier 2018.
Tarifs : de 15 euros à 69 euros la place.

welcome-to-woodstock-copyrights-pixelle-hotel-mareuil-paris
© Pixelle

Le Comédia
4, boulevard de Strasbourg
75010 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 42 38 22 22
Métro : Strasbourg-Saint-Denis (lignes 4, 8 et 9).

Musée Yves Saint Laurent : le joyau mode de la capitale

Depuis le 3 octobre 2017, la capitale rend hommage à l’un de ses plus célèbres couturiers : Yves Saint Laurent. C’est au numéro 5 de l’avenue Marceau, dans le 16e arrondissement de Paris, à deux pas de la tour Eiffel, qu’un musée entièrement dédié au créateur a ouvert ses portes : le musée Yves Saint Laurent. Réparti sur 450m2, ce lieu unique dans la capitale dévoile l’univers de l’un des plus importants couturiers de mode Français du XXe siècle.

musee-yves-saint-laurent-paris-credit-luc-castel-robes-hotel-mareuil
Musée Yves Saint Laurent © Luc Castel

Entre rétrospective et hommage
Le musée Yves Saint Laurent a été pensé à la fois comme un lieu d’hommage et de rétrospectives temporaires et thématiques qui seront proposées au fil des mois. Ainsi, pour son ouverture, il expose une cinquantaine de modèles du créateur de mode, ainsi que ses croquis, mais aussi de nombreux accessoires, des photographies et des vidéos retraçant son parcours exceptionnel. Car Yves Saint Laurent marqua l’histoire de la mode avec des créations avant-gardistes. Le public peut notamment admirer sur place, le mythique studio d’Yves Saint Laurent, qui a été reconstitué pour l’occasion ; mais aussi les salons de haute couture où étaient présentées les collections. Pour l’anecdote, c’est au sein de l’hôtel particulier historique de la Maison Yves Saint Laurent que le musée s’est installé. De 1974 à 2002, c’est ici, avenue Marceau, que les collections du couturier ont été pensées. Un endroit magnifique qui émerveillera petits et grands, et qui est à visiter avant de regagner votre chambre à l’hôtel Mareuil.

Ouvert du mardi au dimanche, de 11 h à 18 h.
Nocturne le vendredi jusqu’à 21 h.
Fermé le lundi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.
Plein tarif : 10 euros / Tarif réduit (10-18 ans) : 7 euros / Gratuit pour les moins de 10 ans.

musee-yves-saint-laurent-paris-credit-luc-castel-interieur-hotel-mareuil
Musée Yves Saint Laurent © Luc Castel

Musée Yves Saint Laurent
5, avenue Marceau
75116 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 44 31 64 00
Métro : Alma-Marceau (ligne 9).

 

11e édition du salon YIA Art Fair

Pour sa 11e édition, la Young International Art Fair (YIA) est de retour au Carreau du Temple, à deux pas de l’hôtel Mareuil, du 19 au 22 octobre 2017. Depuis 2014, c’est dans ce lieu d’art mythique du Marais que ce salon dédié à l’art contemporain a posé ses valises, sur 2000m2 d’espace d’exposition. Cette année encore, 65 galeries d’art françaises et internationales présentent les travaux de plus de 300 artistes, dont Jacques Monory, Leornardo Cremonini et Vera Molnar. Une section est même consacrée à l’art urbain, avec la présence notamment de la galerie Joel Knafo Art. En 2016, la YIA Art Fair invitait l’artiste Daniel Buren. Cette fois, l’événement propose une rétrospective du Prix HSBC pour la Photographie, réunissant les œuvres de 44 artistes lauréats de ces 22 dernières années. Plusieurs galeries parisiennes émergentes ou confirmées sont présentes sur place comme FKMG, Bertrand Grimont, Mariska Hamoudi ou encore, Françoise Livinec. Rendez-vous donc dès demain pour profiter de ce salon en famille !

YIA Art Fair, du 19 au 22 octobre 2017.
Ouvert le vendredi de midi à 20 h, le samedi de 11 h à 20 h et le dimanche de 11 h à 19 h.
Vernissage le jeudi 19 octobre 2017, de 18 h à 22 h.

affiche-salon-yia-art-fair-edition-2017-paris-hotel-mareuil
Crédit Annabelle Milon. Courtesy Lemow Éditions. 

Carreau du Temple
4, rue Eugène Spuller
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 83 81 93 30
Métro : Temple (ligne 3) ou République (lignes 3, 5, 8, 9 et 11).

34e édition des Journées Européennes du Patrimoine

Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine (JEP pour les connaisseurs), s’intéressent à la jeunesse et au patrimoine. Plusieurs lieux d’art ont donc joué le jeu en organisant des activités spécialement dédiées aux enfants. Focus sur trois lieux des 3e, 4e et 11e arrondissements, situés à proximité de l’hôtel Mareuil, qui sont à visiter du 16 au 17 septembre 2017.

Des activités pour petits et grands
Dans le 3e arrondissement de Paris, le musée des Arts et Métiers a vu les choses en grand, en proposant de nombreuses activités pour toute la famille ! Démonstrations variées (phonographe, électricité, pendule de Foucault etc.), enquête-jeu, ateliers pour les plus jeunes pour découvrir la peinture sur soie, ou encore, rencontre pour les adultes avec des Meilleurs Ouvriers de France (MOF) qui dévoilent leurs savoir-faire. Dans le Marais (4e), au Pavillon de l’Arsenal, il est possible d’effectuer une visite commentée de l’exposition « Architectures japonaises à Paris, 1867-2017 », en compagnie de l’architecte, urbaniste et commissaire de l’événement, Andreas Kofler. Enfin, dans le 11e, le rendez-vous est donné à l’Eglise Sainte-Marguerite, pour admirer le décor en trompe-l’œil de Paolo-Antonio Brunetti (daté de vers 1765), dans la chapelle des Ames du Purgatoire.

34e édition des Journées Européennes du Patrimoine, du 16 au 17 septembre 2017.
Entrée libre.

affiche-journees-europeennes-patrimoine-2017-credit-MC-atelier-25-hotel-mareuil-paris
© MC – Atelier 25

Musée des Arts et Métiers
60, rue Réaumur
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 53 01 82 00
Métro : Arts et Métiers (lignes 3 et 11) ou Réaumur-Sébastopol (ligne 4).

Pavillon de l’Arsenal
21, boulevard Morland
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 42 76 33 97
Métro : Sully-Morland (ligne 7).

Eglise Sainte-Marguerite
36, rue Saint-Bernard
75011 Paris
France
Métro : Faidherbe-Chaligny (ligne 8).

 

 

46e édition du Festival d’Automne

Depuis 1972, le Festival d’Automne illumine la rentrée avec des spectacles variés dans les domaines des arts plastiques, de la musique, de la danse, du théâtre, du cinéma, sans oublier des performances. Pour sa 46e édition, organisée du 13 septembre au 31 décembre 2017, cet événement s’installe à deux pas de l’hôtel Mareuil, dans deux lieux exceptionnels de la capitale. Focus sur leur programmation.

Le Festival d’Automne au Théâtre de la Bastille
Du 18 au 24 septembre 2017, le théâtre de la Bastille présente la nouvelle pièce, « Real Magic », de la compagnie anglaise Forced Entertainment. Inspirée du principe des jeux télévisés, elle est jouée par trois acteurs qui sont pris au piège sur scène et obligés de revivre sans cesse la même situation. Dans ce spectacle en anglais, surtitré en français, des thèmes comme la culture du divertissement ou la folie capitaliste sont abordés de façon humoristique.

Tarifs : 15 à 25 euros la place.

Théâtre de la Bastille
76, rue de la Roquette
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 43 57 42 14
Métro : Bastille (lignes 1, 5 et 8), Voltaire (ligne 9) ou Bréguet-Sabin (ligne 5).

affiche-festival-d-automne-2017-credit-karla-black-forward-in-emphasis-2016-detail-hotel-mareuil-paris
© Karla Black, Forward In Emphasis, 2016 (détail)

Le Festival d’Automne aux Archives Nationales
Les Archives Nationales accueillent les sculptures de l’artiste écossaise Karla Black. C’est la première fois que ses œuvres sont exposées en France. Pour les réaliser, l’artiste fait appel à des matériaux utilisés dans la vie quotidienne, comme du coton, de la cellophane, du savon, des cosmétiques ou du papier toilette. Elle les associe à du plâtre ou des pigments colorés. Le résultat est surprenant, entre peinture, sculpture et performance. Une exposition gratuite qui est à découvrir du 20 octobre au 20 novembre 2017.

Archives Nationales
60, rue des Francs Bourgeois
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 27 60 96
Métro : Rambuteau (ligne 11) ou Hôtel de Ville (lignes 1 et 11).

Festival d’Automne, du 13 septembre au 31 décembre 2017.

Café Mirabelle : le salon de thé de Marion Goettlé

Ouvert par Marion Goettlé, formée chez Jean-François Piège et Sébastien Gaudard, le Café Mirabelle est un charmant salon de thé qui se transforme en restaurant au moment du déjeuner. Ici, tout est fait maison, des viennoiseries proposées pour le petit-déjeuner (le Café Mirabelle ouvre tôt, à 8 h), jusqu’aux desserts à l’assiette servis l’après-midi. Baba aux mirabelles, soupe de pêches, biscuit chocolat-abricots et basilic… Toutes les pâtisseries concoctées par la jeune chef sont sublimes et délicieuses. Elles se dégustent en accord avec un thé ou un verre de vin, conseillé par la jeune femme. En prime, le Café Mirabelle organise un brunch le week-end, avec plusieurs choix de plats et desserts dont la tourte au maïs et coriandre ou le Paris-Brest au sésame et citron. Jus maison (pastèque et melon), boisson chaude, œufs brouillés et assiette de petits légumes complètent le tout. Une jolie adresse qui est à tester à quelques minutes à pied de l’hôtel Mareuil.

Ouvert du mercredi au vendredi de 8 h à 18 h, et du samedi au dimanche de 9 h à 18 h.
Menu déjeuner : 15 euros / Brunch : 27 euros.

cafe-mirabelle-paris-credit-marion-goettle-hotel-mareuil
© Marion Goettlé

Café Mirabelle
16, rue de la Vacquerie
75011 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 43 79 27 46
Métro : Voltaire (ligne 9).

 

Top 3 des expositions mode à découvrir cet été à Paris

Paris est résolument la capitale de la mode. Pour preuve, cet été, il est possible de profiter de trois expositions 100 % dédiées à cet univers. Gros plan sur les rétrospectives consacrées à Dalida, Christian Dior et à l’histoire du bijou.

1/ Dalida au Palais Galliera
Star incontestée de la chanson française, Dalida était aussi une icône de la mode. Le Palais Galliera-Musée de la Mode de la Ville de Paris consacre une exposition à la garde-robe de cette chanteuse indémodable. De ses petites robes New Look made by Carven, très années 50, à ses costumes à paillettes confectionnés par Michel Fresnay, c’est toute sa carrière qui est ici représentée ; ainsi que ses tenues portées dans sa vie personnelle. Une exposition mode qui ne se rate sous aucun prétexte !

Exposition « Dalida, une garde-robe de la ville à la scène », du 27 avril au 13 août 2017.
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h.
Fermé le lundi.
Plein tarif : 12 euros / Tarif réduit : 9 euros / Gratuit pour les moins de 18 ans.

loris-azzaro-robe-longue-1976-credit-julien-vidal-exposition-dalida-palais-galliera-hotel-mareuil-paris

Loris Azzaro. Robe longue bustier 1976.

Mousseline de soie brodée de sequins en plastique.
Collection Palais Galliera – © Julien Vidal / Galliera / Roger-Viollet

Palais Galliera – Musée de la Mode de la Ville de Paris
10, avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 56 52 86 00
Métro : Alma-Marceau (ligne 9 – RER C) ou Iéna (ligne 9).

2/ Medusa au musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Plus de 400 pièces de joaillerie sont ici exposées, dont certaines ont été réalisées par les plus grands, de Cartier à Van Cleef & Arpels, de Niki de Saint Phalle à Man Ray, de Karl Fritsch à Louise Bourgeois ou encore, Lucio Fontana. A travers ces bijoux d’exception, créés par des gens célèbres ou inconnus, c’est toute l’histoire du bijou et sa symbolique qui sont dévoilées au grand public.

Exposition « Medusa. Bijoux et tabous », du 19 mai au 5 novembre 2017.
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 22 h.
Plein tarif : 10 euros / Tarif réduit : 7 euros.

collier-serpent-1968-credit-nick-welsh-cartier-collection-exposition-medusa-mam-hotel-mareuil-paris

Collier Serpent, Cartier Paris, commande de 1968
Platine, or blanc et or jaune, 2 473 diamants taille brillant et baguette
pour un poids total de 178,21 carats, eux émeraudes de forme poire (yeux), émail vert, rouge et noir.
Photo : Nick Welsh, Cartier Collection © Cartier

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (MAM)
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
France
Tél : +33 (0)1 53 67 40 00
Métro : Iéna ou Alma-Marceau (ligne 9).

3/ Christian Dior aux Arts décoratifs
Cette importante rétrospective a été pensée afin de célébrer les 70 ans de la création de la Maison Christian Dior. Ce sont plus de 300 robes de haute couture, créées de 1947 à nos jours, qui sont ici dévoilées. Les passionnés de mode pourront aussi découvrir l’histoire de la maison, et notamment les couturiers renommés qui s’y sont succédés, d’Yves Saint Laurent à Raf Simons, jusqu’à tout récemment, Maria Grazia Chiuri.

Exposition « Christian Dior, couturier du rêve », du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018.
Ouvert de 10 h à 19 h, fermé le lundi.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit : 8,50 euros.

exposition-christian-dior-arts-decoratifs-scenographie-credit-adrien-dirand-hotel-mareuil-paris-republique
Christian Dior – Designer of Dreams – Scenography © Adrien Dirand

Les Arts décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 44 55 57 50
Métro : Palais Royal – Musée du Louvre (lignes 1 ou 7), ou Pyramides (lignes 7 ou 14).

 

Une Glace à Paris : les gourmandises glacées d’Emmanuel Ryon

Le 13 juin 2015, Emmanuel Ryon, Meilleur Ouvrier de France Glacier et Champion du monde de pâtisserie, et son ami et associé Olivier Ménard, au CV tout aussi impressionnant (Pierre Hermé, la Maison du Chocolat et Harrods), ouvrent ensemble, au cœur du Marais, Une Glace à Paris. Cette boutique dédiée à la glace propose aux amateurs de délices frais des sorbets et glaces, ainsi que des pâtisseries glacées fabriqués à partir d’ingrédients de qualité. Ce qui garantit l’onctuosité des produits et leur goût inimitable, c’est le fait qu’ils sont faits chaque jour dans le laboratoire situé au sous-sol de la boutique. Sur place, dans un décor bleu et blanc qui mêle classique et modernité, l’on peut déguster des glaces et des sorbets aux parfums de fleur de lait, de thé vert Matcha japonais, d’orange-carotte-gingembre, ou encore de vanille fumée d’Inde. Les pâtisseries glacées d’Une Glace à Paris, un plaisir pour les yeux et les papilles, sont présentes sous différentes formes et saveurs, telles que le Vacherin, un gâteau au lait d’amande et aux fruits rouges. Un endroit à visiter absolument en famille ou entre amis !

Ouvert tous les jours de 10 h à 22 h 30.
1 L de glace : 28 euros / 1 boule : 3,80 euros / 2 boules : 5,20 euros / 3 boules : 6,50 euros / Vacherin : 42 euros.

une-glace-a-paris-credit-grant-symon-hotel-mareuil-paris-republique
© Une Glace à Paris – Grant Symon

Une Glace à Paris
15, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 49 96 98 33
Métro : Hôtel de Ville (lignes 1 et 11) et Rambuteau (ligne 11).

 

Top 3 des expositions cinéma à voir cet été à Paris

Cet été, on file découvrir les trois expositions cinéma incontournables de la capitale : « L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes » à la Galerie Cinéma, « Mômes & Cie » à la Cinémathèque française et « Montmartre, décor de cinéma » au musée de Montmartre.

1/ L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes
La galerie Cinéma propose de replonger dans les années d’or du Festival de Cannes, à travers une sélection d’images réalisée par Pierre Lescure, Gilles Jacob et Thierry Frémaux. 24 photographies sont ici dévoilées des plus grandes stars du cinéma, de Warren Beatty à Alain Delon, de Gene Kelly à Romy Schneider. Les clichés exposés sont issus du fonds de l’Ina, qui possède une collection photographique riche de près de 1,2 millions d’images.

Exposition « L’Ina célèbre les 70 ans du Festival de Cannes », du 2 juin au 27 juillet 2017.
Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h.
Gratuit.

ina-jean-claude-pierdet-lacher-oiseaux-alfred-hitchcock-festival-de-cannes-1963-exposition-galerie-cinema-hotel-mareuil-paris
Lâcher d’oiseaux en présence de Tippi Hedren et de Alfred Hitchcock
à l’occasion de la présentation du film « Les oiseaux ».
Festival de Cannes 1963 © INA – photographe : Jean-Claude Pierdet

Galerie Cinéma
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 40 27 09 22
Métro : Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).

2/ Mômes & Cie
La Cinémathèque française s’intéresse à l’enfance représentée au cinéma. Petits et grands voyagent ainsi de « Peau d’Ane » à « Harry Potter », de « King Kong » à « Kirikou ». L’exposition dévoile plusieurs secrets de fabrication du cinéma, mais aussi les mondes réels ou imaginaires qui sont parcourus par les personnages d’enfants sur grand écran.

Exposition « Mômes & Cie », du 29 mars au 30 juillet 2017.
Ouvert du 8 au 30 juillet 2017 de 10 h à 19 h.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit : 8,50 euros / Moins de 18 ans : 5,50 euros.

kirikou-et-la-sorciere-1998-michel-ocelot-exposition-momes-et-cie-cinematheque-francaise-hotel-mareuil-paris
Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot 1998
© 1998 Les Armateurs / Odec Kid Cartoons / France 3 Cinéma /
Monipoly / Trans Europe Film / Exposure / RTBF / Studio O

La Cinémathèque française
51, rue de Bercy
75012 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 71 19 33 33
Métro : Bercy (lignes 14 et 6).

3/ Montmartre, décor de cinéma
A travers cette rétrospective, ce sont les multiples facettes d’un quartier de Paris qui sont dévoilées, celles de Montmartre. Ce décor naturel a souvent été plébiscité par les plus grands réalisateurs, de Jean-Pierre Jeunet avec « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » en 2001, à Marcel Carné pour « Les enfants du paradis » en 1945 et « Les portes de la nuit » en 1946. Car Montmartre a tout pour être filmé, grâce à son Moulin-Rouge, au Sacré-Cœur, à Pigalle et à la rue Lepic, à la fois quartier du plaisir et du crime. Une exposition qui ravira les passionnés de cinéma.

Exposition « Montmartre, décor de cinéma », du 12 avril 2016 au 14 janvier 2018.
Ouvert tous les jours de 10 h à 19 h d’avril à septembre, et de 10 h à 18 h d’octobre à mars.
Plein tarif : 11 euros / Tarif réduit (10-17 ans) : 5,50 euros / Gratuit pour les moins de 10 ans.

boulevard-JP-leaud-et-monique-brienne-1959-DR-credit-orex-films-exposition-montmartre-decor-de-cinema-musee-montmartre-hotel-mareuil-paris
Boulevard
Julien Duvivier, 1959
Photographie en noir et blanc
Jean-Pierre Léaud et Monique Brienne
Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
DR. © Orex Films

Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
France
Tél. : +33 (0)1 49 25 89 39
Métro : Lamarck-Caulaincourt (ligne 12).